De moi à moi…

Ce titre vous fait penser à quoi ? À tout et à rien à la fois ? Ça tombe bien, parce qu’il s’agit d’un article “humeur”. Je n’en fais pas souvent (voire pas du tout). Mais il y a un début à tout.

Rentrons dans le vif du sujet si vous le voulez bien. Je trouve qu’on ne pense pas assez à soi.

  • On veut toujours bien faire pour les autres.
  • On veut toujours plaire aux autres.
  • On veut toujours mettre en avant les autres
  • On veut toujours faire passer le bonheur des autres avant le sien.

Oui c’est bien moi. Pendant des années, j’ai toujours été cette personne bienveillante, attentionnée avec mon entourage (amis notamment). Et je me suis vite brisée les “ailes”. Sur un coup de tête et surtout de gueule, j’ai décidé de penser à moi. De faire passer mon bonheur avant celui des autres. Je t’arrête tout de suite, toi qui pense que je suis devenue un petit 😈. Ce n’est pas le cas.

Pour moi penser à soi, c’est se donner les moyens de se faire plaisir sur tous les plans. Je vais être un peu dure, franche et crue dans mes propos. Aujourd’hui, je travaille, je gagne plutôt bien ma vie (même si on en veut toujours plus), je suis heureuse dans ma vie de couple (oui j’ai un homme à mes côtés et je te remercie d’être là) et je suis une femme comblée dans tous les sens du terme. J’ai donc pas mal délaissé ce monde virtuel du net pour me concentrer sur ma personne, ma vie et mon entourage. Oui, c’est moi avant les autres et non les autres avant moi. C’est important de ne pas s’oublier. Important de ne pas oublier qui on est et surtout d’où on vient. Il faut savoir tirer les bonnes conclusions de ses erreurs et repartir sur de bonnes bases et s’améliorer.

J’ai donc décidé de vivre pour moi avant les autres depuis un moment déjà. Pourquoi ? Parce qu’on naît seul et que toute expérience bonne ou mauvaise, donne un sens d’une manière ou d’une autre à notre vie.

Je pense que je ne vous apprends rien mais c’est un point de vue que je voulais partager avec vous. Je vous fais des bisous.

Share:

0 comments so far.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *